L’ESSENTIEL DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUERégion Alsace

Explorez le réseau des CCI

E-mailing

Mots clés :
  • #e-mail
  • #fichiers client
  • #opt-in
E-mailing
L’e-mailing ou e-mail marketing est une forme de marketing direct qui consiste à envoyer simultanément un message électronique à plusieurs contacts.
Utilité
L’e-mailing a le plus souvent pour objectif de faire la promotion d’un produit ou d’un service, directement auprès des utilisateurs. Il peut être utilisé en prospection ou en fidélisation.
 
L’e-mailing peut notamment servir à :
  • diffuser une actualité via une newsletter
  • générer des demandes de devis
  • générer des ventes
  • relancer des prospects
  • acquérir une notoriété
  • entretenir une relation client
  • confirmer une commande
  • informer d’une livraison

 

Conseils
  • Etre clair et concis
  • Etre original
  • Avoir une offre forte
  • Travailler les boutons d’actions
  • Construire le message en tenant compte des contraintes HTML de l’e-mailing
  • Permettre aux destinataires de vous contacter en multicanal (tél, e-mail, plan, …)
  • Tester votre message et vos objets avant de diffuser
  • Cibler les contacts au maximum
  • Garder une base propre et active (NPAI, désabonnés, inactifs)
  • Respecter la réglementation CNIL sur le consentement de l’internaute
  • Mettre systématiquement un lien de désabonnement
  • Utiliser une plate-forme de routage professionnelle
 
Points de vigilance
Bien construire son message
Outre le soin à apporter au code HTML, très spécifique en e-mailing, il faut apporter une attention toute particulière aux images.
40 % des destinataires qui ouvrent votre e-mailing ne font pas l’effort d’afficher les images bloquées par défaut par leur messagerie. Il faut donc veiller à construire votre message pour qu’il soit compréhensible sans l’affichage des images.
 
Nettoyer sa base de données
Afin d’inscrire sa stratégie e-mailing dans la durée, il est primordial d’avoir une hygiène de base irréprochable : nettoyage des adresses NPAI, dédoublonnage, respect du désabonnement, ne plus router vers les adresses inactives.
• Les coordonnées d’un particulier ne peuvent être utilisées que lorsque les propriétaires ont donné explicitement leur autorisation à recevoir des e-mails de prospection ou d’information
• Les coordonnées d’un particulier peuvent être utilisées lorsqu’elles ont été recueillies auprès de lui lors d’une vente
• La prospection directe doit concerner des produits ou services analogues fournis
• Le destinataire doit avoir la possibilité de s’opposer, sans frais, hormis ceux liés à la transmission du refus, et de manière simple, à l’utilisation de ses coordonnées lorsque celles-ci sont recueillies et chaque fois qu’un courrier électronique de prospection lui est adressé
 
Prospection commerciale et principe d’opt-in
Pour envoyer des mails publicitaires à l’internaute, il faut recueillir son consentement. C’est le principe d’opt-in. Très souvent ce consentement se manifeste par une case à cocher. Vous ne devez pas dissimuler cet accord dans vos CGV. Par ailleurs, il est interdit de pré-cocher la case comme ci-dessous :
 
opt_in.png
 
L’obligation de recueillir le consentement ne concerne que les personnes physiques et donc n’est pas applicable aux entreprises. Toutefois, la plupart des adresses mail des salariés se déclinent ainsi : nom.prenom@nomdelasociete.  Dans ce cas-là, vous ne pouvez pas envoyer un mail commercial à ce type d’adresse, sans accord de la personne concernée. Par contre, si l’adresse n’est pas nominative, mais reflète le service concerné, Ex. info@nomdelasicete, le consentement n’est pas nécessaire.

 

Par ailleurs, si vous vendez de la farine et du sucre, vous pouvez envoyer un mail sur sa messagerie professionnelle à M. Dupont qui est boulanger afin de lui proposer vos produits, sans son accord péalable. Par contre, si votre activité est de vendre des voyages, il faut le consentement du M. Dupont pour lui proposer votre offre.
 
Fichiers clients : une exception à la règle de consentement préalable lorsque les coordonnées de la personne ont été recueillies lors d’une vente. Dans ce cas-là, des propositions commerciales peuvent être envoyées aux clients sans leur accord mais uniquement si ces produits sont analogues à ceux achetés par le client.
Dans tous les cas, lors d’envoi de mail commercial, le client doit pouvoir se désabonner.
En ce qui concerne la prospection par SMS, là aussi, il faut l’accord de la personne concernée.
(Source :droit du commerce électronique. R.V. Gola. 2013)
 
Exemple
Taux d’ouverture moyen : 20 % en fidélisation et 10 % en prospection
Taux de réactivité moyen : 15 % en fidélisation et 10 % en prospection
 
Pour en savoir plus, quelques blogs
www.badsender.com
www.pignonsurmail.com
www.guillaumefleureau.com
www.blogemailing.com
www.emailing.com
www.emilecourriel.com