L’ESSENTIEL DE L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUERégion Alsace

Explorez le réseau des CCI

Avant d'aller plus loin

Avant d'aller plus loin

Définir les besoins et la stratégie.

 

Avant de se lancer dans la création de son site web, il est indispensable d’analyser l’environnement de l’entreprise sur Internet (veille concurrentielle, veille commerciale, veille technologique, …). Cette analyse «environnementale» a logiquement déjà été effectuée lors de la création de l’entreprise. Il est préconisé de la renouveler pour identifier les acteurs présents sur le web.

 
Deux étapes importantes avant de passer à la définition des objectifs du site web
 

1. Analyse des sites web des entreprises de mon secteur d’activité et de celles d’autres secteurs (benchmarking) dans un but très précis : identifier les « bonnes pratiques » et les « mauvaises pratiques » pour améliorer les performances du site web de l’entreprise.

 

2. Sélection et analyse des sites semblant répondre au mieux aux attentes de mon public par rapport aux particularités de mon secteur d’activité. Il est essentiel de se forger une «culture de site», afin de se différencier de ses concurrents. Innover peut être un excellent moyen d’afficher sa différence et de capter une nouvelle clientèle.

 

Cette étape est primordiale avant de créer son site web car elle va permettre de se «forger» une culture Internet et de mieux comprendre les pratiques pertinentes et efficaces sur ce nouveau canal de distribution commerciale et de communication. Le site Internet doit donner la possibilité à l’entreprise de réaliser ses objectifs stratégiques.

 

Pour un professionnel, le site Internet vient, la plupart du temps, en complément au magasin physique avec pour objectif principal de conquérir de nouveaux clients (au niveau local, national ou international) tout en améliorant l’image et la notoriété de l’entreprise.

 

Les autres objectifs du site sont en corrélation directe avec les attentes de la clientèle : offre de nouveaux services ; satisfaction et fidélisation de la clientèle ; présentation de sa gamme de produits & vente en ligne (aux particuliers et/ou aux professionnels) avec l’opportunité de s’inscrire dans une démarche collective (professionnelle ou associative) et de créer ou de renforcer des partenariats professionnels pour générer plus de trafic sur son site et acquérir un avantage concurrentiel.

 

Mais, il faut faire très attention à ce que les objectifs du site tiennent compte des attentes de la clientèle existante : il ne faut pas se focaliser uniquement sur les attentes de la clientèle future.

 

Une fois un panorama complet du marché de l’entreprise établi, il faut s’attacher à identifier le profil des internautes à cibler.

 

Pour déterminer précisément le public visé par le site web, il faut tenter de répondre aux questions suivantes :

quelle est la typologie des internautes de ma ville, de ma région, de la zone de chalandise visée, …? Nombre, age, sexe, profession, categories socio-professionnelles (CSP), ...

Quelles sont les pratiques de ces internautes sur Internet ? Pourcentage, lieu de connexion, type de connexion, temps passe sur le web, …

 

pour en savoir plus www.insee.fr, www.journaldunet.com, www.credoc.fr, www.acfci.fr, www.ipsos.fr

Mon public d’internautes visés est-il sensible à ce nouveau moyen d’information et/ou de commerce ? Mes clients attendent-ils des informations ou des services particuliers ? Sont-ils prêts à acheter mes produits en ligne ? Sont-ils prêts à payer pour accéder à des services à valeur ajoutée ? Lesquels ?

 

→ pour récolter toutes ces informations, il faut réaliser une enquête auprès de sa clientèle dans son magasin physique. La finalité du site web est d'élargir et de diversifier sa clientèle. Il faut donc satisfaire la clientèle existante, la fidéliser. Cela permettra d’améliorer la compétitivité de l’entreprise.

 

Le site Internet doit apporter un service complémentaire à la clientèle du magasin physique : l’envoi d’offres promotionnelles préférentielles (Ex. envoi régulier de questionnaires de satisfaction, remise de 10 % avec carte de fidélité, frais de livraison offerts, cadeau anniversaire sous forme de bon de réduction, organisation de jeux concours, …), la consultation des stocks disponibles, l’envoi d’informations personnalisées, …

 

Il est ici important de préciser qu’il est bien plus facile et bien moins onéreux de développer la relation avec les clients existants que d’essayer d’en conquérir d’autres !

 

La base de la présence en ligne d’une entreprise est son site web. Celui-ci ne s’improvise pas. Nous vous proposons d’aborder les facteurs clés qui peuvent en faire une réussite : la démarche de réflexion préalable, la création technique du site et son lancement.

 
Une réflexion préalable indispensable
 

Se poser les bonnes questions avant de se lancer peut faire gagner du temps et de l’argent.

 

Quel type de site ?

 

Simple plaquette présentant l’entreprise / mise en ligne de l’offre produit / offre de services particuliers sur Internet / vente en ligne.

 

Quel budget ?

 

Bien identifier le budget disponible permettra de travailler plus sereinement et en toute transparence avec le prestataire retenu. En fonction du budget disponible, il faudra fixer les priorités en terme de fonctionnalités du site.

 

C’est la question que posent les prestataires. Et la réponse est souvent : je ne sais pas …

 

En réalité le prix d’un site varie en fonction du besoin exprimé et de ce que l’on veut en faire.

 

Un Blog est gratuit

Un site vitrine 1 à 5 pages varie de 100 à 500 € la page

Un site e-commerce entre 1 000 et 5 voir 10 000 €

La moyenne se site plutôt au environ de 7 000 € le site avec un peu de référencement naturel

Pour des sites spécifiques avec gestion de bases de données, stock, compatbilité, … il n'y a pas de limite.

 

Coût : selon le type de site choisi le prix peut varier de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros par mois.

 

Quelques exemples :

 

7% du prix de vente sur un site comme eBay

20 à 100 € par mois pour un site hébergé sur un portail. Attention au type de contrat signé, durée, coût réel.

500 à 7 000€ pour un développement de site e-commerce personnalisé.

7 000 à 50 000 € voire plus, pour des développements spécifiques avec base de données, traitement complexe

 

Quels objectifs ?

 

Toucher de nouveaux clients potentiels / vendre différemment les produits / réduire les coûts / gêner les concurrents / créer une base de données grâce aux informations collectées par le site / améliorer les contacts avec les partenaires ou clients / améliorer le SAV ou la gestion de la remontée d’information, …

Y a-t-il création de valeur ajoutée pour l’internaute par rapport à un contact traditionnel ?

  • Etablir une stratégie simple : quel sont mes objectifs?

  • Ex. je viens de créer mon entreprise, je veux proposer un service ou un produit

  • Quels sont les objetifs du site, à quoi va-t-il servir, comment vais-je procéder, le mettre à jour ?

 

Quelle cible ?

 

Clients existants, clients potentiels, réseau de distribution, partenaires institutionnels, …

 

Pour quel marché ?

 

Tous les produits de l’entreprise sont-ils concernés ou seulement une partie ? Est-il question d’aborder un marché existant ou un nouveau segment de marché ?

 

Quel message ?

 

Qualité du service / originalité de l’offre / offre la plus large / prix bas / exclusivité / rapidité de la livraison, …

 

Qu'apporte l'entreprise par rapport à ses concurrents sur le Net ?

 

Visiter les sites concurrents et les portails professionnels de la branche.

 

Mes équipes sont-elles impliquées ?

 

Sensibilisation interne / recueil des suggestions / groupe de travail transversal / implication indispensable de la direction.

 

Quelles sont les attentes par rapport aux prestataires ?

 

Création du site, hébergement, statistiques de visites, ergonomie particulière du site, fonctionnalités, délais, e-marketing, référencement, e-reputation, ...

 

 

La réponse à ces questions peut se formaliser par un cahier des charges. Attention, lors de la rédaction de votre cahier de charges, ne le faites pas trop précis, laissez une marge de réflexion à votre prestataire.

 

Définir un cahier des charges si le site est complexe, éventuellement un cahier des besoins si le traitement est simple.

 

Réfléchir au nom de domaine avec un nom de produit ou de marque

 

Définir une charte graphique

 

Penser aux aspects juridiques : conditions générales de ventes, Afnic association Française L'Afnic est le registre Internet des noms de domaine en .fr (France) nommage Internet en coopération.

 

Inventorier vos ressources inancières, compétences, temps, …

 

Rechercher un prestataire à choisir en fonction de ses compétences, historique, charte, exemple clients,, technologie utilisée, ...

 

 

Quelque pièges à éviter :

 

> Le nom de domaine du site doit vous appartenir

le réabonnement peut être délégué à votre prestataire mais il faut conserver une trace écrite de sa propriété.

 

> Mettre tout son catalogue  "magasin" en ligne : éviter par exemple les produits lourds

 

> Créer un site en mode « flash » technique d’animation sur le web, non référençable par les moteurs de recherche.

 
Créer un site web est un exercice qui n’est pas à la porté de tous.
N’hésitez pas de faire appel à des professionnels.